Projections dans le cadre des Temps d’Activités Périscolaires (T.A.P)

Dans le cadre de la mise en place des T.A.P (temps d’activités périscolaires), la cinémathèque Robert-Lynen propose aux enfants des établissements situés à proximité de venir assister à des séances de courts métrages programmées sur un trimestre.

 

• deux rendez-vous hebdomadaires

Les séances ont lieu deux fois par semaine dans la salle de cinéma de la cinémathèque.
« Ma cinémathèque du mardi » et « Mon ciné du vendredi » permettent aux participants de s’initier à un thème, un personnage ou un genre cinématographique particulier.
Chaque séance est suivie d’un échange avec les enfants autour des films qu’ils viennent de découvrir.

• des programmations inédites

Les programmations sont établies par la cinémathèque d’après les films de son fonds. Pour chaque cycle (de 10 à 12 séances par trimestre), une progression est mise en place dans les séances afin d’approfondir la thématique abordée.
Quelques exemples de thématiques :

• contes modernes et traditionnels
• cinéma burlesque américain
• animaux
• le quotidien des enfants autour du monde dans les années 50/60
• etc.

En particulier, les cycles sur la thématique du burlesque sont l’occasion d’introduire les enfants auprès des réalisateurs et acteurs incontournables de ce genre cinématographique, tels que Charlie Chaplin, Buster Keaton, le duo Stan Laurel et Oliver Hardy, Max Linder ou encore Charley Bowers. Ces séances permettent également de réfléchir, avec les enfants, sur « la fabrique du rire » au cinéma.

• une découverte de la richesse des techniques d’animation

Lorsque la thématique s’y prête, la programmation est également axée sur une découverte des différentes techniques d’animation existantes, telles que papiers découpés, marionnettes, pâte à modelé, dessin animé… La richesse du fonds filmique de la cinémathèque, qui comprend notamment des courts métrages d’animation des années 1920 à aujourd’hui, originaires de différentes régions du globe (France, République Tchèque, Etats-Unis, Canada, Japon, etc.) permet d’offrir aux enfants un panorama varié de réalisations cinématographiques.

• une initiation aux différents dispositifs de projection

Les films sont projetés en version numérique ou analogique, en fonction des copies conservées à la cinémathèque. Dans le second cas, c’est l’occasion d’initier les enfants au support pelliculaire et à la projection en 16mm ou 35mm.